Madgin épiciers

Entre 1877 et 1904,  les annuaires Lovell listent un épicier du nom de William  Madgin sur la rue Fullum.  Certaines années, l’annuaire spécifie que la résidence est sur la rue Marieanna, au #2.

La certitude est assez élevée que ce William Madgin est notre ancêtre (mon 2ième arrière grand-père) par l’annuaire Lovell de 1877qui l’identifie à la fois comme marin (sailor) et épicier et que les actes de baptême des enfants nés à Montréal avant 1877 (Mary Jane en 1877, John en 1876, Joseph John en 1870) de Sobronie Robichaud l’identifie comme aussi comme navigateur.  Les deux cartes ci-dessous, la première datant de 1890 et la deuxième tirée de Google maps, situent l’adresse donnée par les annuaires Lovell.

 

Carte de Montréal autour de Fullum et Marianna en 1890
Bibliothèque et archives nationales du Québec 

 

Montréal en 2010. Marianna est devenu Coupal
Goocle Earth

 

Le coin Sud-Ouest entre les rues Fullum et Coupal est à angle  et une porte y est aménagée. Possiblement l’entrée d’un ancien commerce comme le coin Nord-Est des rues Notre Dame du Rosaire et Av de Chateaubriand qui était l’entrée de l’épicerie Madgin dont les derniers propriétaires étaient mes grands-parents Samuel Boucher et Adrienne Madgin.

 

Coin Sud-Ouest des rues Fullum et Coupal aujourd’hui
Google maps Street View 

 

Après William, ses deux fils, Thomas (William et Emérence Pinet) et George (William et Sobronir Robichaud) ont aussi été épicier.
Les actes de baptême de Blanche (1900), Eusèbe Georges David (1900) et Henri Alfred (1902), les enfants de Georges et Blanche Plouffe confirment les annuaires Lovell pour les mêmes années sur la rue Fullum.  George aurait donc repris le commerce de son père William.
Thomas, pour sa part, s’est établi plus au nord de la ville de Montréal.  Il est listé dans les annuaires Lovell en 1911, épicier au 2621 Labelle qui devient Av de Chateaubriand en 1912 puis le 7781 Av de Chateaubriand en 1926 par un changement de numérotation.  L’annuaire Lovell de 1933 indique que c’est maintenant Wilfrid qui tient l’épicerie.  Thomas, né en 1861, a déjà 71 ans à ce moment et décédera en 1939.
L’épicerie passera aux mains d’Adrienne et de son mari Samuel en 1953.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *